Un "quatrième monothéisme", vieux comme le monde
La religion ne déclenche pas les guerres
Elles sont menées ou sous-traitées en son nom

Page : 1 2 3 4Thème : Religions et statistiques
Logo début de texte, site librementdit.com 12 septembre 2017 – Comment expliquer cette contradiction manifeste entre les violences commises au nom de telle ou telle religion, et en même temps, l'augmentation du désir, du choix ou du besoin spirituel chez une majorité de plus en plus large de l'humanité ?

Contradiction ou plutôt... explication.

Effectivement, si malgré toutes ces violences, l'humanité continue à être de plus en plus attirée par le religieux, c'est qu'elle semble encore plus convaincue, non seulement que la violence n'est pas un fait intrinsèquement religieux, mais bien plus, que le dialogue religieux est probablement la solution, plutôt que le problème qui, lui, arrive justement masqué par des versets extraits de tel ou tel livre sacré.



Derrière ces masques, les visages se moquent royalement des religions, toutes sauf une, celle de l'argent.

Sinon comment expliquer l'augmentation de la part des personnes qui se considèrent affiliées à une religion, de 84% de l'humanité en 2015, à 87,5% en 2060 (voir article précédent ou détails dans le suivant). 84% ou 87,5% de l'humanité voudraient encore plus de guerres ? Suite de l'article...

Page :  1234