L'Afrique en tête de la croissance des chrétiens et des musulmans
Projections statistiques des religions 2015-2060
Régions, âges, fertilité, taux de remplacement...

Page : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12Thème : Religions et statistiques
Logo début de texte, site librementdit.com 12 septembre 2017 – ... Suite de la page 10.

Conversions (2015-2020)

En plus des taux de fertilité et des âges médians des populations, les conversions jouent aussi un rôle dans la croissance, mais moins important que les taux de fertilité et de mortalité. Les conversions peuvent ne pas se faire vers une religion, mais d'une religion donnée vers le groupe des non affiliés à aucune religion, ou inversement.

Pour la période 2015-2020, les estimations globales prévoient chez les chrétiens près de 8 millions de transferts : 5 millions rejoindront contre 13 millions qui quitteront surtout vers les non-affiliés (en Occident en général), catégorie de faible fertilité et de haut pourcentage de mortalité due au vieillissement de cette population.



Le non-affiliés gagneront 7,5 millions (12,2 les rejoindront et 4,6 millions les quitteront), et les musulmans devraient attirer un net de 420,000 (1,3 millions rejoindront et 880,000 quitteront).

Les religions populaires** devraient gagner 350,000 nouveaux arrivants (760,000 rejoindront et 410,000 quitteront), et les bouddhistes perdront 370,000 (470,000 rejoindront et 830,000 quitteront). Le groupe "autres religions" devrait gagner 240,000 personnes (370,000 rejoindront et 130,000 quitteront).

Les hindous ne devraient pas avoir de conversions importantes ni dans un sens ni dans l'autre, et les juifs devraient perdre 40,000 (40,000 rejoindront et 80,000 quitteront). Suite de l'article...

Page :  123456789101112